Image default
Astuces voyages

Découvrir la végétation tropicale de la Nouvelle-Zélande

L’Océanie est le continent où le tourisme est le moins prospère avec des recettes annuelles évaluées à 47 milliards de dollars américains. Pourtant, cette région du monde cache de nombreuses destinations de rêve, dont la Nouvelle-Zélande. Ce pays possède une biodiversité unique et un peuple accueillant et sympathique. Pour les aventuriers, un séjour dans le « Paradis du Pacifique » promet une expérience inoubliable. Seulement, il faudra également régler certaines formalités pour accéder à ce territoire.

La Nouvelle-Zélande : une destination unique

La Nouvelle-Zélande compte 4,8 millions d’habitants répartis sur plus de 268 021 km2. Ce territoire insulaire est donc plus vaste que la Grande-Bretagne, mais reste moins peuplé que cette dernière. Cela s’explique en grande partie par la géographie de ce beau pays. À cause d’un relief accidenté, certaines zones ne sont pas habitables. Néanmoins, cette particularité a permis de préserver de nombreux sites des activités humaines. Ainsi, les touristes pourront admirer de magnifiques paysages et s’émerveiller devant une faune et une flore endémiques. Jusqu’à aujourd’hui, les scientifiques continuent d’ailleurs de découvrir de nouvelles espèces. Pour les aventuriers, l’archipel cache des forêts, des montagnes et des fjords à explorer. La Nouvelle-Zélande figure parmi les meilleures destinations pour pratiquer le trekking. De nombreux adeptes de cette discipline s’y rendent pour faire une randonnée dans la Bay of Islands. Néanmoins, les pistes Heaphy et Milford restent les plus célèbres. Ces sentiers longs de plus d’une cinquantaine de kilomètres parcourent les plus belles vallées de ce territoire et offrent une vue magnifique sur quelques lacs.

Ceux qui souhaitent mêler aventure et découverte culturelle doivent absolument visiter le site de Whakarewarewa. En plus de rassembler plusieurs sources chaudes, il s’agit également d’un véritable sanctuaire pour le peuple maori. On pourra donc s’y renseigner davantage sur la culture de ces ancêtres mythiques des Néo-Zelandais. Les plus curieux auront même l’occasion d’assister à un Haka, ce chant rituel destiné à intimider l’ennemi et à prouver sa vaillance.

Partir en Nouvelle-Zélande : ce qu’il faut savoir

La Nouvelle-Zélande se caractérise par un climat humide et tempéré. Les touristes passeront un séjour agréable à n’importe quelle période de l’année. Néanmoins, on préférera s’y rendre du mois de décembre à mars. Les plus frileux doivent cependant éviter de partir entre juillet et août. Pendant cette période, les températures frôlent les 0 °C et le vent soufflera particulièrement fort.

Si l’on planifie son séjour de sorte à profiter de cette destination en haute saison, il est toujours conseillé de réserver une chambre d’hôtel. Plusieurs catégories d’hébergements sont disponibles sur les lieux allant des complexes hôteliers de grand standing aux modestes espaces de camping. On choisira selon son budget et ses envies.

Par ailleurs, on n’oubliera pas de régler les formalités obligatoires pour accéder à ce pays. D’ailleurs, les procédures à accomplir seront grandement simplifiées dès le 1er octobre 2019. En effet, un système similaire à l’ESTA américain sera en place à partir de cette date. Par conséquent, la plupart des Européens, dont les Français, auront l’obligation de se procurer un E visa nouvelle zelande pour passer les frontières. Cette pièce permettra de profiter d’un séjour d’une durée maximale de 90 jours. Cette autorisation de voyage s’obtient directement en ligne et les demandeurs n’auront plus à se déplacer.

 

Related posts

La formule tout inclus : idéale pour le ski en famille

Sonia

Comment bien organiser son voyage d’affaires ?

Odile

Bien préparer son voyage en Chine

Journal